Qu'est-ce que le Chemin du Roy ?
Temps d'arrêt... tant d'attraits!
Logo chemin du Roy

Le Conseil supérieur de la Nouvelle-France prend en charge de faire construire le chemin du Roy en février 1706. C’est plus précisément sous les ordres du grand voyer que la construction débute en 1732. À ce moment, c’est la plus longue route d’Amérique du nord, s’étirant sur environ 250 kilomètres et faisant 7,7 mètres de large. Le voyage entre Québec et Montréal demande de quatre à six jours. Également, la route est ponctuée de relais à presque tous les 15 kilomètres. On en décompte de 24 à 29 après 1759, mais seulement 10 en 1850.

Si le chemin du Roy traverse les villages de Batiscan, Champlain et Sainte-Anne-de-la-Pérade, celui-ci est entrecoupé par les rivières Batiscan et Sainte-Anne. N’ayant pas de pont pour traverser, les gens avaient alors recours à des services de traverse. Bien sûr, un tarif était de mise et celui-ci changeait avec la charge: voitures, passagers ou bétail, par exemple !!

www.lecheminduroy.com

Fidèle, tenace et fière
Champlain
Fondée en 1666, la municipalité de Champlain est forte de 1772 habitants, sans compter les centaines d’estivants et villégiateurs qui reviennent d’année en année. Il va sans dire que la municipalité et la paroisse Notre-Dame-de-la-Visitation accueillent avec grande joie touristes et vacanciers.

Champlain est l’un des plus anciens villages au Canada. Après l’établissement des premiers colons, Mgr de Laval, 1er évêque de Nouvelle-France, l’érige en paroisse canonique en 1684. Près de Trois-Rivières, le chemin du Roy traverse de toute évidence le village dès sa construction en 1737.

Aujourd’hui, le village de Champlain est reconnu pour ses campagnes fleuries primées, tant au niveau régional que provincial. Entre fleurs et fleuve, c’est en suivant le chemin du Roy que vous découvrirez la richesse des galeries d’art et du patrimoine religieux de la région, tout en dégustant les produits locaux. À juste titre, c’est l’endroit idéal pour décrocher!

www.municipalite.champlain.qc.ca

1666
Fondation
1772
Population
59
Superficie (km2)
Dynamisme et solidarité
Batiscan
Fondé en 1639, le village tricentenaire de Batiscan compte 940 habitants et borde le fleuve Saint-Laurent, qui par de frais matins d’été, s’habille d’une brume légère. Ce phénomène est d’ailleurs à l’origine du nom de la municipalité, donné par les Algonquins, premiers habitants de la région.

Batiscan a une histoire fascinante.  D’abord une seigneurie des Jésuites puis village de la Nouvelle-France, le travail et les efforts des premiers colons se font encore sentir dans ses champs fertiles, ses forêts et son patrimoine architectural. Village littoral, Batiscan a longtemps vécu au rythme des navires marchands en provenance de Montréal ou de Québec. L’Office des signaux et le quai municipal sont, encore aujourd’hui, de précieuses traces de son passé maritime.

De nos jours, une forte vie communautaire anime Batiscan. Plusieurs événements et activités s’y déroulent tout l’été: compétition de pêche, dégustation des produits du terroir et bien d’autres sont au rendez-vous. Découvrez ce tronçon du chemin du Roy en profitant de son riche patrimoine !

www.batiscan.ca

1639
Fondation
940
Population
44
Superficie (km2)
Unis dans la foi
Sainte-Anne-de-la-Pérade
Fondée en 1667, Sainte-Anne-de-la-Pérade dénombre aujourd’hui 2072 habitants. De plus, située entre Trois-Rivières et Québec, la capitale mondiale de la pêche aux poissons des chenaux est une communauté accueillante où l’on retrouve de nombreux services.

Au cours de ses 350 ans d’histoire, ce village a connu son lot de personnages historiques singuliers. Entre autres, Madeleine de Verchères, les premiers ministres John Jones Ross et Honoré Mercier, ou encore le prêtre et pionnier du cinéma québécois Albert Tessier, ont tous façonné l’histoire de ce village de la Mauricie.

Sainte-Anne-de-la-Pérade compte trois attraits incontournables: la pêche aux petits poissons des chenaux et le centre thématique du poulamon, son église et sa crypte, ainsi que le Domaine seigneurial Sainte-Anne. Ainsi, Sainte-Anne-de-la-Pérade se démarque aussi par la richesse de son patrimoine bâti et par ses attraits agro-touristiques.

www.sainteannedelaperade.net

1667
Fondation
2072
Population
113
Superficie (km2)
Trois villages en action!
Prochains événements
aucoindufeu.id

Soirée au coin du feu – Planète chocolat

vendredi 23 février 2018, à 19h30

En premier lieu, la conférence Planète Chocolat vous propulsera à l’époque des Aztèque, ainsi que durant la conquête espagnole. Afin de vous faire découvrir l’importance historique du cacao. Trois dégustations de chocolats de cru sont au programme.

Entrée : 10,00 $

Réservez votre place en téléphonant : 418 362-2051

Renseignements

soirée au coin du feu - Impro au Vieux P.

Soirée au coin du feu – Impro au Vieux P.

vendredi 23 mars 2018 à 19h30

Pour conclure cette saison des soirées au coin du feu, le retour de la traditionnelle soirée d’improvisation au Vieux presbytère de Batiscan.

Activité gratuite.

Les places sont limités. Réservez au 418 362-2051.

Tous les détails